2020 : Bilan sur les énergies renouvelables

En dix ans, les énergies renouvelables se sont imposées dans la production d’électricité. Elles sont déjà la source d’électricité la moins chère dans de nombreuses régions du monde, leur coût global ayant baissé de 10 % entre 2017 et 2018.

Production d’énergie solaire en hausse

Selon l’Agence internationale de l’Energie (AIE), la production d’énergie solaire photovoltaïque a augmenté de 31% en 2018 et a représenté la plus forte croissance de production absolue (+136 TWh) de toutes les technologies renouvelables, légèrement devant l’éolien et l’hydroélectricité.

Coût des centrales solaires en baisse

Entre 2010 et 2017, les coûts de la production d’électricité issue du solaire ont chuté de 73 %. Cette trajectoire à la baisse devrait se poursuivre au cours de la décennie à venir.

L’évolution des performances des modules solaires en hausse

Le rendement moyen de conversion a été amélioré de 12% à 17,5% sur les dix dernières années. Aujourd’hui, cette valeur dépasse les 24% en laboratoire. La feuille de route affichée par le groupement ITRPV (International Roadmap PV) affiche ainsi un objectif d’évolution vers un rendement de 19,8 à 25% en production pour les cellules solaires en silicium cristallin d’ici 2024.

 

Mais malgré des coûts de production à la baisse, le développement des renouvelables est encore trop lent. La France fait ainsi partie des pays “en retard”. Alors qu’elle s’est fixée un objectif de 40 % d’électricité produite à partir de sources renouvelables à l’horizon 2030, le pays n’est qu’à 22,7 %. Or, selon les calculs de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les énergies renouvelables doivent croître de 300 gigawatts par an, en moyenne, entre 2018 et 2030, pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris.